Google prépare pour 2012, une offre de livraison express pour les cyberacheteurs

Pour contrer l’hégémonie d’Amazon, Google, le géant des moteurs de recherche s’attaquent  directement  au cœur de métier de l’e-commerçant c’est-à-dire  sur « la livraison ».

Pour ce faire Google négocie avec les distributeurs et les transporteurs afin de lancer en 2012, une offre de livraison qui pourra permettre aux internautes de recevoir leur commande sous 24 heures.

D’autant plus que cette offre rappelle le programme d’Amazon prime (premium en France), de livraison express pour 49 Euros en France.

A noter que Google ne prévoit pas de commercialiser lui-même les produits.

Il pourrait cependant coupler ce service  à son moteur de recherche Shopping pour déterminer si le produit recherché est disponible dans un magasin physique et de le faire livrer en un ou deux jours.

De plus selon le journal du Net, 40% des revenus de Google sont liés au commerce, or le succès d’Amazon Prime aux USA a commencé à affecter ce part de revenus.

Cette conséquence se voit notamment à travers le type d’usage que l’on fait avec le moteur de recherche.

En effet les membres du programme  de livraison d’Amazon  n’effectuent plus leurs recherches de produit sur Google  mais sur Amazon. Ce qui pousse Google à être en concurrence avec Amazon dans le domaine de la livraison.

En terme d’investissement, selon Sucharia  Mulpuru  spécialiste de l’e-commerce chez Forrester Research « ce projet coûterait ridiculement cher à Google ».

Seul inconvénient pour Google, il dépendrait de fournisseurs logistiques tandis qu’Amazon maîtrise totalement ces process.

De ce fait, Google n’aura pas le contrôle sur le déroulement de cette sous-traitance.

Ceci étant Google prévoit en 2012 un test de ce nouveau service dans la région de San-Francisco.

A travers cette nouvelle offre, le marché des moteurs de recherche possèdent une particularité puisqu’elle et en quelque sorte reliée au secteur du e-commerce (qui possèdent déjà énormément de secteur). En tout cas tous ce qui est sur Internet. Dès lors que l’on fait une recherche sur le net, chaque moteur de recherche fait en sorte qu’on utilise leurs moteurs de recherche et pas celui du concurrent.

Et tout ceci passe par des stratégies web-marketing qui a pour conséquence de dominer  et avoir le contrôle (principalement pour Google) sur l’ensemble des secteurs qui prédomine sur Internet.

Google n’a pas fini de nous surprendre…to be continued…

Publicités

Carrefour confie à Pixmania son activité e-commerce hors-food

Acheter sur le net est devenu pour les internautes, un usage de plus en plus démocratiser. Et c’est ce développement (c’est-à-dire  l’utilisation de l’Internet pour acheter un produit), qui a poussé Carrefour a confié son activité de vente en ligne non alimentaire à la filiale de délégation e-commerce de Piixmania. (www.online.carrefour.fr)

 Pixmania est l’un des leaders européen de l’e-commerce,  qui est consacré à la distribution de produits  techniques (électronique, informatique, électroménager…) et culturels (DVD, jeux vidéo, livres…).elle détient donc  un fort  positionnement  sur les produits numériques.

L’enseigne Carrefour n’a donc pas choisi sa délégation au hasard.

La notoriété de Pixmania  dans le domaine du multimédia  est un plus pour Carrefour dans la mesure où il peut profiter du savoir –faire et des techniques que peuvent mettre en place Pixmania.

D’autant plus que cette stratégie d’externalisation (le fait de confier à une autre entreprise une activité), peut avoir d’autres avantages qui sont les suivants :

-Le développement de l’aspect cognitif  sur Internet au côté d’un spécialiste est un atout.  Cette « fusion » (qui n’est pas réellement une fusion), permet de faire partager, et de ne pas investir (pour l’enseigne Carrefour)  sur la mise en place d’une communication adaptée.

-Comme nous l’avons vu précédemment, les internautes sont de plus en plus « habitués » en quelque sorte à acheter ou à regarder les offres sur Internet.

Ainsi Carrefour répond à une demande et permet d’être plus présent  sur le web.

Tous ces avantages montrent que Carrefour a mis en place une stratégie Webmarketing performante et réfléchie afin de mettre en valeur leurs produits (High Tech, multimédia) de façon adéquate.

Récemment  Celio a adopté la même stratégie en confiant notamment son activité e-commerce à Pixmania. De quoi s’attendre à un développement de plus en plus répandu pour tout type de secteur…

Bon plan: Up&net lance avec Voici une e-carte de remises immédiates en ligne

Bonjour à tous!

Récemment  j’ai découvert une toute nouvelle e-carte qui me semblent intéressante à en parler, vu la conjoncture économique actuelle.

Baptisé la carte REV (réductions exclusives Voici), permet (comme son non l’indique) d’obtenir des réductions de 5 à 25 % sur 150 sites marchands. Parmi les partenaires , figurent des marques variées et représentatives des domaines de prédilection des e-shoppeurs dans les 6 univers suivants : mode, beauté & bien-être, déco, loisirs & sports, culture high-tech. (3suisses.fr, Sarenza.com, 2xmoinscher.com, Atylia.com…)

A titre d’information, « Up&net est une société  spécialiste de la monétique et du e-commerce alliant des compétences techniques et webmarketing ».

Ceci étant dit, cette carte est mise en vente chez les marchands de journaux et disponible sous trois  formules: (source: journal du net)

  • 1 mois à 5 Euros
  • 3 mois à 9 Euros
  • 12 mois à 24 Euros

Pour profiter de ses différentes réductions, le détenteur de la carte REV by Voici doit est obligée de télécharger sur son ordinateur une application Web .  Une fois sur la page de paiement des sites partenaires, l’Appli Web REV by Voici émet une e-carte bancaire sécurisée, correspondant à 100% du montant de la commande et  le compte bancaire personnel de l’adhérent n’étant débité que du montant remisé de la commande.

Je trouve que c’est une bonne innovation en terme de stratégie webmarketing  de la part d’Up&net mais aussi de Voici. En alliant leurs comptétences et la forte notoriété de Voici (en terme d’image de marque ou sur l’aspect cognitif de cette dernière), qui est « la  première marque bi-média de l’univers des féminins-people avec 11 millions de lecteurs et internautes »,cette e-carte peut jouer sur cette notoriéte.

Seul inconvénient, c’est que cette carte est plutôt destinées  aux Femmes. C’est donc un segment qui est en quelque sorte restreint.

Même si les réductions sont assez minime, je pense qu’il faut regarder de plus près, les offres que chaque partenaires peuvent proposer aux clients/aux internautes.

C’est à vous de voir…!

Pour voir plus d’informations, aller directement sur: www.cartevoici.fr.